Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Nor Elle - Slapstick - Mole Listening Pearls


Tracklist (album) :
1. Desert storm
2. Episode 1
3. On The Roof
4. Sunset print
5. Before You Leave
6. At Close Quarters
7. Key To The City
8. Bassbin Dive
9. Dubsolution
10. Episode 2
11. Digital diary
12. Lost memories
13. Red sky
14. Departure 1
 
Nor Elle
Nor Elle
Slapstick
[Mole Listening Pearls]
(2001)



Plus d'infos :
http://www.mole.de
http://www.mole.de/eng/Artists/nor%20elle.html
Un jour viendra on arrêtera de dire que Nor Elle n'est que le side-project de Terry Lee Brown Jr et que ses albums sur Plastic City ( l'excellent from dub till dawn) ne sont que son attachement au dance-floor, la primeur de son travail allant à Nor Elle homme à facettes et musique à façon. On plonge pour une bonne heure (et quel bonheur!) dans l'univers de Slapstick dont la traduction par grosse farce laisserait à penser que l'artiste prend à contre-pied et à rebrousse-poil amateurs de down-tempo et de comédie humaine.
Peuplé de voix de plus en plus distantes et discrètes Desert storm nous entraîne, en ligne droite, vers l'ambient dépressive du premier interlude episode 1 alors que on the roof avec ses jazz-licks très cuivrés (digne des Brooklyn Funk Essentials) s'assoie sur de solides percussions. Comme chez Lemongrass (autre artiste du label) le travail intense sur la rythmique sert les basses dub qui dès sunset print etbefore you leave commencent à résonner avec davantage d'acuité. Nor Elle qui ne se réclame d'aucune chapelle peut alors nous servir les collages et les impromptus que les illustrations d' Ulrich Ambach sur la pochette sous-entendaient: la vie (faite de fibres et de tissus) est toujours en toile de fond des réalisations humaines.
Sur key to the city le piano de Mercury Rev (Goddess on a Hiway sur Deserter's song) peut donc rencontrer l' électro de Maas (Michigan Breaks sur Latitudes) et Nor Elle nous emmener là ou il excelle: un dub éclairé {bassbin dive} et organique dubsolution. Slapstick - projet longtemps repoussé - se suffit à lui même. Un jour viendra…
Take8
Note du chroniqueur : (4/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 01 Janvier 2005.

A recommander à ceux qui aiment :