tete
Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Yonderboi - Shallow and Profound - Mole Listening Pearls


Tracklist :
1. Intro
2. Milonga Del Mar
3. Chase & Chaser
4. Cantaloupe Island (interlude)
5. Ohne Chanteuse
6. No Answer From Petrograd
7. 100% Trevira
8. Pabadam
9. The Severance
10. Sinking Slowly
11. Bodysurf
12. Riders on the Storm (Pink Solidism)
13. Thousand Bells
14. Fairy Of The Lake
15. Another Geometry
16. Outro
 
Yonderboi
Yonderboi
Shallow and Profound
[Mole Listening Pearls]

Shallow and Profound est ressorti en 2001 pour le marché français enrichi de deux titres inédits en CD: "Pabadam" (Paul Légère Mix) et "Road Movie" (Virgacs remix)

Plus d'infos :
http://www.mole.de
Des pleins et des déliés
Yonderboi (Mole Listening Pearls) nous apprend à écrire en trip-hop sur son shallow and profound.
On achète rarement un disque pour rien. On l'achète parce qu'on a trouvé la pochette jolie, parce qu'elle nous intrigue, parce que les médias d'ici ou d'ailleurs en ont parlé. Le visuel, à moins d'une certaine dose d'humour, n'est pas très engageant, reconnaissons-le: air renfrogné, costume de premier communiant étriqué à souhait, ridicule à l'envi.
Du fin fond de sa Hongrie peu d'échos nous sont parvenus à propos des expérimentations de Yonderboi, entre folklore local guilleret {milonga del mar} et pression interne élevée {sinking slowly, bodysurf}, pression que l'on rencontre plus facilement chez Tortoise.
Mais qui est donc derrière ce {Road Movie} lequel, à l'inverse du Road Trip d'Andy Smith pour [P], ne saurait démarrer pied au plancher?
A l'écoute c'est bien Laszlo Fogarasi( le gars avec la petite mine dont on a parlé plus haut) qui s'est moqué de nous avec son air faussement candide.L'album lui se scinde en deux parties: la première disons moins électronique que l'autre, chargée de titres {ohne chanteuse, pabadam} dans un certain respect des traditions populaires .
A mi-parcours (entre l'est et l'ouest?) le trop bien nommé {severance} [ndt: interruption, rupture] vient lui comme un reniement de ces mêmes origines. Dès lors la porte est grande ouverte, donnant sur une électro dégagée de tout dogme, une musique pour laquelle les moyens mis à profit ne se limitent pas aux seules machines. Une reprise capiteuse et "bicéphale" (qu'ont-ils samplé? qu'ont-ils interprété?) de {Riders on the storm} mérite l'achat de Shalllow and Profound à lui tout seul. Yonderboi a réussi à définir un style à lui tout seul, style qu'il va falloir surveiller de très près.
Take8
Note du chroniqueur : (5/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 01 Janvier 2005.