tete
Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Tahiti 80 - Fosbury - Atmosphériques


Tracklist :
1. Big day
2. Changes
3. Here comes...
4. Matter of time
5. King Kong
6. Something about you girl
7. Your love shines feat. Linda Lewis
8. Take me back
9. Alloveragain
10. What next
11. On the run
12. Paradise
13. Cherry pie
14. Empty and amused
 
Tahiti 80
Tahiti 80
Fosbury
[Atmosphériques]



Plus d'infos :
http://www.atmospheriques.com/
http://www.tahiti80.com/
On va s’aimer


Avec Fosbury, leur troisième album, les quatre rouennais ont effectivement effectués le grand saut. Fascinés par les rythmiques electro/hip-hop et amateurs éclairés de soul seventies, ils ont enfin libéré leur gentille pop mâtinée de northern soul pour la lâcher au beau milieu d’un disque aux contours hip-hop/r’n’b franchement funky et sexy.

Un disque indéniablement hors du temps, ou du moins hors du France. Car hormis peut-être Phoenix, Tahiti 80 est à peu près le seul groupe à oser pousser leurs envies musicales à fond, loin des frontières. {Fosbury} s’est ainsi donné les moyens de ses ambitions : écrit à la maison, dans leur paisible repaire rouennais, il a ensuite été mixé à Los Angeles par l’impeccable Neal Pogue (Outkast), avec la participation de Serban Ghenea (The Neptunes, N*E*RD, Justin Timberlake. Voilà qui vous donne une idée fidèle du son de l’album. Un album opulent, qui ne se refuse aucune sucrerie (témoin ce duo avec Linda Lewis), mais affiche par là-même ses limites. Car avaler 14 morceaux taillés dans cette pâte ultra-riche en colorants qu’est le son hip-hop/r’n’b, c’est parfois difficile. On peut également s’interroger sur la pertinence de la présence de certains titres, tant il semble y avoir une différence de qualités d’écriture entre les titres les plus accrocheurs ({Big day}, {Here comes…}, {Something about you girl}, {Paradise}) et certains de leurs voisins de sillons. Mais peut-être la qualité de ces morceaux apparaîtra-t-elle au grand jour sur la longueur plus réduite d’un single, comme c’est déjà le cas avec {Changes}, un morceau pas extraordinaire qui recèle néanmoins des qualités de groove capables de rendre passionnantes ses 3 minutes 30 au demeurant assez répétitives.

Il serait en tous les cas dommage que la France passe encore une fois à côté de ce disque, laissant à Tahiti 80 cette collante étiquette du « groupe qui plaît aux petites japonaises ». Les 4 jeunes gens, emmenés par un Xavier Boyer à l’anglais de mieux en mieux maîtrisé, méritent de défiler sur les Champs Elysées de la pop le 14 juillet, aux côtés des Air et autre Phoenix. Et même si Fosbury ne va pas sans poser problème, il annonce un groupe en pleine confiance, prêt à redéfinir son espace vital avec chaque nouveau disque, plutôt que de cultiver sans cesse son petit lopin de terre. Et ce n’est déjà pas rien.
Frankie
Note du chroniqueur : (4/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 16 Mai 2005.