Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
electrelane - the power out - Too Pure


Tracklist :
1. Gone Under Sea
2. On Parade
3. The Valleys
4. Birds
5. Take The Bit Between Your Teeth
6. Oh Sombra!
7. Enter Laughing
8. This Deed
9. Love Builds Up
10. Only One Thing Is Needed
11. You Make Me Weak At The Knees
 
electrelane
electrelane
the power out
[Too Pure]



Plus d'infos :
Electroless
Fini le tout instrumental : Les quatre filles de Birmingham reviennent avec de vraies chansons, agrémentant ainsi une pop rétro-futuriste un peu statique d’agréables trouées oniriques. Après l’intéressant {Rock It To The Moon}, on était en droit d’attendre quelque chose d’appétissant de la part de ce quatuor à guitares adepte d’un rock instrumental tantôt planant, tantôt rentre dedans. Le charme de ce disque résidait pourtant davantage dans sa teneur sonique globale que dans la qualité de l’écriture. On voyait ainsi bien les quatre filles incorporer un peu plus d’électronique dans leur mélange, histoire de densifier encore ce son rétro-futuriste qu’elles semblent chérir.
Eh bien comme l’indique le titre de leur nouvel opus The Power Out (littéralement « le courant coupé »), il n’en est rien. Pas plus d’électro chez Electrelane que de champion chez Champion. A peine un vieux synthé qui traîne de ci de là. Mais on en ressort gagnant tout de même. Déjà, on a droit a du chant (même si celui-ci lorgne parfois un peu trop du côté de Stereolab, comme sur le morceau d’ouverture {Gone Under The Sea}, chanté qui plus est à moitié en français). Mais surtout, on a affaire à de vraies chansons aux constructions parfois osées, et aux arrangements très soignés. Le piano de {You Make Me Weak At The Knees} est une surprise, tout comme l’est le saxophone qui vient troubler le synthé eighties de {Going Out Again}. Mais le sommet du disque, c’est {The Valleys}, prouesse barock où un chœur masculin répond à un chœur féminin sur fond de légende d’échos montagnards. Et en suivant cette voie, Electrelane pourrait bien être capable d’en renverser, des montagnes.
Frankie
Note du chroniqueur : (2.5/5)
un bonhommeun bonhommeun demi-bonhomme

Publié le : 01 Janvier 2005.