Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Stereo Pictures - vol.2 par Troublemakers - MK2 music


Tracklist (album) :
1. Yusef Lateef - Passacaglia
2. A.Taillefer - Tension
3. Eddie Hendricks - People Hold On
4. François de Roubaix - La fête des deux avions
5. K_hand - Roots
6. Rahsaan Roland Kirk - Ain't no sunshine
7. The Isolationist - Sensory deprivation
8. Nina Simone- See line Woman
9. Paul Hunter - Reflection
10. Donald Byrne - Wilford's Gone
11. Yesterday's new quintet - Hot water
12. The Last Poets - The courtroom / album at last
13. L.B Thomas - Red winbe
14. Jonzun Crew - Pack Jam Remix
15. Funki Porcini - The big sea
 
 
Stereo Pictures
vol.2 par Troublemakers
[MK2 music]
(2003)



Plus d'infos :
http://www.mk2music.com
http://www.mk2music.com/sp.htm
Le nouvel opus de la collection Stereo Pictures fait sienne une ambiance au goût de bitume et de sueur. Si le premier volume confié au collectif Radiomentale était construit autour d'un scénario complexe et dense on retrouve, avec davantage d'acuité et de saveur, une période cinématographique précise: les années soixante-dix. Une excursion soul et iconoclaste, évitant les écueils du revival à paillettes ou d'une resucée blaxploitation type Isaac Hayes ou Curtis Mayfield en goguette. Mais on n’en attendait pas moins des Troublemakers avec une matière aussi riche et aussi plastique. Travaillée au corps ( le groupe s’est chargé d’ajouter des instruments, des sons d’ambiance notamment sur la fête des deux avions de François de Roubaix ). Travaillée au cœur à l'aide d'extraits de dialogues, et autres documents sonores révélant un engagement politique sans faille destiné à faire avancer la cause des Noirs aux Etats-Unis en cette période trouble.
Retour à la soul et à la source. Sans se limiter à la période de référence on retrouve quelques contemporains sous la houlette de Funki Porcini (extrait du dernier album Fast Asleep). La collection Stereo Pictures en donnant carte blanche à ses artistes invités montre que le travail sur la matière cinématographique ne se limite pas au montage d’une séquence sonore continue, explose les nécessités du genre ( le support) et surtout participe à redéfinir la notion, le genre de musique de film. Une excellente façon de commencer l'année et pas seulement un moyen d'attendre avec l'inédit Tension d'Arnaud Taillerfer le deuxième album des Troublemakers qui n'ont pas fini de semer le trouble.
Take8
Note du chroniqueur : (4/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 15 Août 2005.