tete
Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Rona Hartner / Dj Click - Rona Hartner / Dj click - No fridge


Tracklist (album) :
1. sticle Coale Cumpãr
2. Uhai Bade Tzuca –Ma
3. Elui qui trahit l’amour
4. lunã Întreaga
5. Devla
6. OMI –nterlude
7. Incl-inel de Aur
8. Statii Metrou
9. Rona se marie
10. Of ! Of ! Of !
11. Dilo Dilo
12. Soro Lume
13. St-Epe
14. Vasalanche
15. (ghost track)
 
Rona Hartner / Dj Click
Rona Hartner / Dj Click
Rona Hartner / Dj click
[No fridge]
(2005)



Plus d'infos :
le boumba clash se met en marche
Il est des disques à propos desquels on se botterait volontiers les fesses de ne pas les avoir écoutés plus tôt. Cet album sorti chez No fridge en fait partie. Rona Hartner (actrice dans Gadjo Dilo de Tony Gatlif) possède une voix différente. Un peu la voix de la chanteuse de feu-Red Room, un peu Pink Martini sans jamais verser dans l’orientalisme « formaté pour occidentaux ». Une voix avec des racines du sens et des textes en plusieurs langues. Avons-nous affaire à Natacha Atlas devenue abordable ? Pas seulement. Rona compose et adapte des thèmes traditionnels que Dj Click(UHT°, Gnawa Njoum Exp ) ne vient jamais ternir à coups d’effets « ethno bobo ». Mieux. Il semble tenir l’exubérance de Rona hartner (souvent partie dans une course -cosaque ? - au tempo) sous contrôle (Devla).
Et pour parfaire un ensemble qui aurait pu manquer de diversité sur la longueur d’un album ils se sont entourés de musiciens moldaves et roumains. Et ce disque raconte une histoire. Le festif et alcoolisé (Of ! Of ! Of !) témoigne d’une musique généreuse. Dj Click et Rona Hartner ne sont pas à la recherche du crossover à tout prix. Le « folklore » est respecté voire magnifié (Soro Lume) non sans une dose d’humour (Rona se marie).
Dire que l’album arbore des couleurs electro tziganes est un fait. Qu’il est d’une pointure au-dessus d’un Gotan Project, amené à sécher sur place, une évidence.
Erik
Note du chroniqueur : (4/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 29 Août 2005.