Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Tara King th - Coopérative de Mai, Clermont-Fd, FR - Mudah peach


Tracklist (report de concert) :
1. Once Upon a dream
2. Brand new key
3. 4th dimension
4. 5 light feelings
5. Screwy Girl
6. Waterblade
7. Soap Opera
8. There are still things to gaze at
9. Am I that easy to forget
10. A sigh of Relief
 
Tara King th
Tara King th
Coopérative de Mai, Clermont-Fd, FR
[Mudah peach]
(2005)

concert du 26 novembre 2006

Plus d'infos :
http://www.mudahpeach.com
http://www.tkth.com
Once upon a (november) dream
Simplement éclairé par une guirlande de noël tara king th fait son entrée sur la scène et s’installe. La magie prend tout de suite, « j ’ai l’impression d’être dans un film de Tim Burton » glisse ma voisine à l’oreille de son compagnon, suffisamment bruyamment pour que les conversations alentour reprennent sur « c’est qui déjà la première partie ? ». Car il faut bien le dire tout net, le public de la Coopérative de Mai est là pour Dyonisos à 100% Qu’importe. Tout le monde profite des langueurs éthérées avant le grand raout à suivre.
Sur scène ils sont seulement trois, les trois de la réalisation du deuxième album avec toujours un (plutôt) facétieux, un (bien) sérieux et une (grande) réservée. Trois affairés devant leurs machines, pourtant en nombre limité.
Si le format de la salle de concert (Coopérative de Mai = Rock) ne réserve pas la meilleure acoustique aux balais de la batterie et à la voix « frêle et haut perchée » de Béatrice, trois « soucis» techniques ( perte de la façade + larsen sur le micro radio) auraient tout aussi bien pu entamer le capital sympathie gagné sur la durée du concert. Mais le public auvergnat est sincère. Un set clos en 40 minutes ( première partie oblige!) aura pourtant permis de placer un inédit (A sigh of Relief) et deux reprises ( une d'Esther Williams (Am I that easy to forget) et l'autre de melanie (Brand new key). Le concert vient confirmer la qualité du travail, l’honnêteté de l’écriture. Ainsi l'a prouvé ce dégraissage accompli sur scène (zéro ordinateur, une batterie et toujours cette voix d’ange).
Erik
Publié le : 02 Mars 2006.

A recommander à ceux qui aiment :