Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Naomi - Everyone loves you - Mole Listening Pearls


Tracklist (CD) :
1. Girlfriend
2. White
3. Zero Zero One
4. Everyone Loves You (When you're down)
5. Butter Worker
6. Heavy Little Lights
7. Syndicate
8. We are So beautiful
9. Go
10. Curious
11. Anybody here
 
Naomi
Naomi
Everyone loves you
[Mole Listening Pearls]
(2002)

Pas de concession aux pressions extérieures les allemands de Naomi font ce qu'ils veulent en brassant large mais sans racoler. Le trip-hop se noie dans une eau de vie d'Electre et la pop jouvencelle s'encanaille de voix vocodées.

Plus d'infos :
http://www.mole.de
le chaînon manquant entre Smoke City et U.N.K.L.E
Berd Lechler et Nico Tobias sont deux producteurs heureux ou qui devraient l'être. D'abord parce qu'ils sortent leur premier album après un maxi avenue l'amour fort apprécié, ensuite parce que ledit album est une réussite.
Ces touche-à-tout se sont adjoints les services de Selda Kaya laquelle a fourni un matériau inestimable. Ainsi les structures des morceaux se déplacent à mesure que la voix de Selda Kaya s'installe : (heavy little light, white) le dub introspectif se fait flamboyant, le trip-hop arbore d'un coup les couleurs de la pochette. Mais les Naomi sont tout autant voire davantage auteurs que sorciers des studios. N'entendez pas par là qu'ils ne vous feront pas vibrer grâce à leur sonorité et leurs trouvailles: Du virginal white surgissent des cornemuses( des 24 pouces s'il vous plaît!), une infra-basse (girlfriend, curious ) vient souvent servir quelques titres pur jus down-tempo, chargés de nappes ambiant mais savamment adossés à une de ces batteries sèches dont on ne se relève pas si facilement (sic!). Heavy little light joue tek house alors que sur butter worker les guitares samplées ne sont pas ignorées les funky vibes sur we are so beautiful non plus.
Les textes eux portent la marque des Pet Shop Boys - autres maîtres dans l'art de surprendre, pour peu que l'on prenne la peine d'écouter vraiment. Everyone loves you when you're down (ndt: tout le monde t'adore quand tu es au fond…) participe de la même écriture mordante et cynique des Pet Shop Boys -vocoder en avant. Drôle et bourré d'autosatisfaction we are so beautiful n'est pas sans rappeler shameless des mêmes auteurs où we have no integrity, we're ready to crawl ( ndt: tout sauf intègres et dans la boue s'il le faut) est devenu en version teutonne we are so beautiful, so vain, so insane (ndt: tellement beaux, tellement futiles et tellement trop !). Un titre comme curious avance un texte que la belle de Smoke City (Nina Miranda) n'aurait pas rechigné à chanter, rejoint par les percussions de U.N.K.L.E. Plasticité des formes, légèreté de l'écriture pour des chansons, des vraies les Naomi ont beaucoup osé et plutôt bien réussi.
Erik
Note du chroniqueur : (5/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 28 Avril 2006.

A recommander à ceux qui aiment :