tete
Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Perry Blake - the crying room - up music


Tracklist (CD) :
1. The Crying Room
2. Forgiveness
3. Freedom
4. These Young Dudes
5. I Got What I Wanted
6. If You Don'T Want Me
7. New Year'S Wish
8. Storms
9. Blue Sky Calling
 
Perry Blake
Perry Blake
the crying room
[up music]
(2006)



Plus d'infos :http://www.perryblake.com/
Haïkus gagnants

Exceptionnel de finesse, ce nouveau disque du troubadour irlandais renoue avec le fil intimiste de ses premières inspirations, et délaisse heureusement les pseudo « expérimentations » des efforts précédents. Sans ambages, Perry retrouve la place qui était la sienne, au milieu des Hawksley Worksman et autres Ed Harcourt ou Rufus Wainwright. Sir Blake : welcome back !

The crying room ne souffre donc plus de boursouflures orchestrales, ni de soubresauts trip-hop dignes d’un hoquet mal contrôlé. Ici, la simplicité des compositions et des arrangements laisse place à l’essentiel : la voix de Blake, et son approche mélancolique de la vie contemporaine. En ce sens, les comparaisons avec Scott Walker ou Nick Drake sont toujours d’actualité. Plus surprenant : on pense au Bee Gees de la période Massachussets, notamment sur Forgiveness. Cette notion de la vie contemporaine d’une génération culmine d’ailleurs sur These young dudes, chef d’œuvre du disque, et illumine également Freedom, titre presque guilleret, et en tout cas optimiste.

Car The crying room, qui a la bonne (et courageuse idée ces temps-ci) de s’arrêter à 30 minutes, fait finalement penser à ces haïkus si utiles par temps de moral dans les chaussettes : quelquefois sombres (I got what I wanted), parfois joyeuses, ces neuf chansons disent en une économie de mots l’essentiel (comme sur le bouleversant If you don’t want me) : ces quelques mots et ces quelques notes fidèles que l’on a envie d’entendre lorsqu’on est au plus mal. Un disque sûr en somme, qui promet de toujours être là, à portée d’oreille dans sa discothèque, sans risque de trahison. Une musique qui touche à l’essentiel.
Frankie
Note du chroniqueur : (4.5/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhommeun demi-bonhomme

Publié le : 11 Mai 2006.