Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Dabrye - Two/Three - Ghostly International


Tracklist (CD) :
1. The Stand (feat. Wildchild)
2. Air (feat. Doom)
3. Machines Pt. I
4. Encoded Flow (feat. Kadence)
5. That's What's Up (w/ Thomas Fehlmann, feat. Vast Aire)
6. Tell Dem
7. Nite Eats Day (feat. Beans)
8. Jorgy (w/ Waajeed)
9. Special (feat. Guilty Simpson and Paradime)
10. Bloop
11. Viewer Discretion (feat. Invincible and Finale)
12. Piano
13. Pressure (w/ Waajeed, feat. Ta'Raach)
14. Reconsider (feat. Kadence)
15. Get It Together (feat. Invincible and Finale)
16. My Life (feat. AG)
17. In Water
18. Get Live (feat. Big Tone)
19. Machines Pt. II
20. Game Over (feat. Jay Dee and Phat Kat)
 
Dabrye
Dabrye
Two/Three
[Ghostly International]
(2006)



Plus d'infos :
http://www.ghostly.com/
http://www.ghostly.com/1.0/artists/dabrye/
Contrairement à ce qu’il semble, depuis son premier album sorti en 2001 chez Ghostly, One/Three, Dabrye n’a pas chômé : il a produit le très bon Instrmntl pour le label de Prefuse 73, remixé quelques morceaux (Additional productions vol.1), mais surtout il a fait une embardée spectaculaire hors du circuit propret de l’IDM pour aller courir dans la jungle du hip-hop.

Quoi de mieux, pour fuir l’étiquetage ‘intelligent/abstract hip-hop’, que de convier sur ses instrumentaux les voix de MC en pleine ascension ? C’est ainsi qu’on rencontre, dans l’imposante liste de ‘featuring’ de Two/Three, des noms comme Beans, Vast Aire, Jay Dee, Wildchild ou Doom, rien de moins…

Désormais, Dabrye produit donc du hip-hop tout ce qu’il y a de plus concret, de plus vocal, mais sans négliger pour autant ses instrumentaux. Loin de s’être résigné à aligner son style sur l’infâme tout-venant des beatmakers, Dabrye conserve une originalité indéniable : souvent minimaliste et assez sombre, il s’essaie parfois à un lyrisme plus ample, mélodieux et orchestré (‘Air’, ‘Jorgy’), voire à des divagations funky (‘Get it together’). Sur les rares pistes où il œuvre en solo, comme à l’époque de One/Three, on retrouve son sens du swing et du beat claudicant (‘Tell Dem’), en même temps qu’un goût pour l’exploration sonore ; ainsi sur les très aériens ‘Piano’, ‘In water’ ou encore l’étonnant ‘Machines’, qui hybride hip-hop, démo amiga et hymne des synth gurus des années 80.

On aurait pu craindre que Dabrye ne s’efface derrière les voix et les noms de ses illustres collaborateurs. Il n’en est rien, fort heureusement, chacun conservant au contraire sa lettre et sa personnalité, et contribuant au final à une excellente alchimie de hip-hop racé et exigeant.
Hayaji
Note du chroniqueur : (4.5/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhommeun demi-bonhomme

Publié le : 19 Mai 2006.

A recommander à ceux qui aiment :