tete
Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
no movement no sound no memories - removed / acetate - lux nigra


Tracklist (CD) :
1. arovane: amx
2. no.9: randomized mix
3. multipara: vacuous_movement
4. pole: pole remix
5. no movement no sound no memories: edit
6. artificial duck flavour: infarct mix
7. no movement no sound no memories: fabric
8. no movement no sound no memories: acetate
9. dj maxximus: cold water mix
10. something j | bill youngman: skeletal decisions
11. james din a4: ampel rot, ampel grün, ampel rot
12. modeselektor: flos sanctorum rmx
13. claro intelecto: acetate remix
 
 
no movement no sound no memories
removed / acetate
[lux nigra]
(2006)



Plus d'infos :
http://www.luxnigra.de/
http://www.luxnigra.de/info26.html
Sorti il y a peu chez Lux Nigra dans un boîtier élégant, Removed/Acetate rassemble trois petites pistes du duo allemand No movement no sound no memories mais aussi et surtout leurs reprises respectives par quelques minimalistes de renom. Publié pour la première fois en 1998, le premier EP de No movement… a marqué la techno allemande, si l’on en juge par le nombre de réécritures qu’il a suscitées. Contrairement à la plupart des ‘hymnes’ électroniques régulièrement malmenés par des remixeurs sans talent, la piste de No movement… a grandement profité du travail des berlinois Arovane et Pole. En fait, l’original fait même piètre figure auprès de ses dérivées, si ce n’est le pouvoir d’évocation de ses longues textures métalliques saturées et l’attente que contribue à créer son kick bancal qui clopine mais ne décolle jamais. La réappropriation d’Arovane gagne en nuance et rappelle parfois les Ambient works de Richard D. James, celle de Pole exile au contraire toute mélodie et s’évertue à combiner clicks et bruit blanc ; enfin, celle de Multipara bricole avec adresse une petite histoire au goût de polar aluminé.

Au fil des autres pistes originales de l’album, ‘Fabric’ et ‘Acetate’, la personnalité musicale de No movement… prend un peu de relief : Zorn et Herrmann aiment ainsi ouvrir de grands espaces à leurs harmonies mélancoliques, mais le premier plan reste le lot d’une section de percus noire, brillante et coupante comme de l’obsidienne. Sur cette base, les cinq remix d’ ‘Acetate’ partent dans des directions très différentes : certaines heurtent le platane de l’ennui ou de la banalité, d’autres donnent dans le contrepoint rigolo et sautillant. Modeselektor propose quant à lui une lecture drill’n bass honnête mais pas enthousiasmante ; c’est finalement Claro Intelecto qui s’en tire le mieux avec un remix rappelant les anciennes productions Warp.

Pour ceux qui – il y en a – attendaient avec impatience le retour de No movement no sound no memories, cet album viendra peut-être combler un grand vide. Pour qui aime les rigueurs du label Tresor et de la techno allemande en général, ce sera l’occasion de toucher à un son aussi dur mais plus alenti et plus narratif, bref plus ambient. Pour les autres, Removed/Acetate offre au moins un aperçu d’une partie de la production berlinoise.
Hayaji
Note du chroniqueur : (3/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 21 Juin 2006.