Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Bonobo - Days to come - Ninjatune


Tracklist (album) :
1. Intro
2. Days To Come
3. Between The Lines (feat. Bajka)
4. The Fever
5. Ketto
6. Nightlite (feat. Bajka)
7. Transmission94 (Parts 1 & 2)
8. On Your Marks
9. If You Stayed Over (Feat. Fink)
10. Walk In The Sky (feat. Bajka)
11. Recurring
 

Tracklist (Bonus) :
1. Days To Come (instrumental)
2. Between The Lines (instrumental)
3. Nightlite (Demo Version)
4. If You Stayed Over (instrumental)
5. If You Stayed Over (Reprise)
6. Walk In The Sky (instrumental)
7. Hatoa
 
Bonobo
Bonobo
Days to come
[Ninjatune]
(2006)
Distribution : Pias

Bon plan: guettez vite la version limité double Cd . Les versions instrumentales livrent un autre parcours ( démo de nightlite, l'instru. de If you stayed over) qu'on emprunte bien volontiers. Le terme de disque bonus prend ici tout son sens.

Plus d'infos :
http://www.ninjatune.net
http://www.bonobomusic.com/bonobo/news.php
(many a) Daze to come

Avec pour une fois des voix, Bonobo qui nous avait frappé pour son éclectisme pour une Solid Steel Session d'anthologie sort son troisième album.
En raison de la qualité du single sorti précédemment ( nightlite)il était à craindre que ce dernier ne constitue en fait « les meilleures plages » de ces jours à venir et méchamment attendus au tournant. Reprenons.

Nightlite vient et avec lui l'interprète, brillante, bajka relance un peu le « voix de velours sur contretemps chaloupé » sur lequel nicolette s'était déjà distinguée pour Massive Attack. C'est vous dire quel voyage vous vous apprétez à entreprendre.
Groove nonchalant autour de recurring avec les inflexions pointilleuses, les petites cloches et des accords qui n'en finissent plus de tomber, promenades au pays des « tigres et des dragons » pour quelques cordes à vous tirer les larmes ... un régal downtempo . Et ce qui était vrai pour l'instrumental recurring s'installe à nouveau sur If you stayed over un mal-être pour trentenaires pour lequel Fink a donné bien de la mélancolie dans la voix.

Voilà le décor était planté. Oh surprise ces titres vraiment accrocheurs ne sont pas placés en avantpostes. Mieux encore, et comment ne pas se réjouir de cette nouvelle, le reste de l'album est de la même eau : claire, limpide, prise à la source.
Dès l'intro, l'album, facile, est d'une ligne directrice très cohérente. Pour le tempo, les ambiances, les paysages lumineux bajka s'y retrouve à son aise ( between the lines, Into the sky, Nightlite) servie par la basse de Simon Green.

Toute comparaison gardée ce Days to come est un peu le psyence fiction de U.N.K.L.E : annoncé comme géant et géant à la fin. Consensuel sans être dogmatique. Des voix, nouvelles, qui semblent si familières.
Un album essentiel cette rentrée et pour de nombreux jours à venir.
Erik
Note du chroniqueur : (5/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 06 Novembre 2006.

A recommander à ceux qui aiment :