tete
Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
fink - distance and time - Ninjatune


Tracklist (CD) :
1. Trouble's What Your In
2. This Is The Thing
3. If Only
4. Blueberry Pancakes
5. Get Your Share
6. Under The Same Stars
7. So Many Roads
8. Make It Good
9. Little Blue Mailbox
 
 
fink
distance and time
[Ninjatune]
(2007)
Distribution : pias



Plus d'infos :
http://www.ninjatune.net
Penser les plaies.
Avec le déjà sobre « If you stayed over » sur l’album de Bonobo, Fink apparaissait en « grande forme » avec cette complainte pour trentenaires célibataires. Complainte que l’on retrouve avec la même mélodie de chant sur Make it good. La grande force de Fink réside dans sa sincérité servie par une orchestration minimale.

Sur [i]Distance and time[/i] il fait à nouveau naître la lumière de « ses » petites tranches de vie au parfum acide et à l’amertume bien sentie. Vivant l’écriture comme une thérapie, fink -ex dj- relativise beaucoup de son existence, parle à lui-même « trouble’s what you’re in »semble éminemment personnel. Fink s’attarde sur l’épaisseurs du concret, délaissant l’ellipse et le solennel au profit d’un monochrome – gris plutôt foncé - éloquent. Un album à accueillir simplement, comme le meilleur du boss Springsteen par exemple.

L’artiste promène sa guitare, sèche et malingre sur les chemins heurtés d’une existence quasi en exil. The things that keep me alive keep me alone // Ces choses qui me tiennent en vie font ma solitude.

Tim Thornton à la batterie et Guy Whittaker à la basse offrent un écrin à cette peinture du réel. Semblable à Joseph Arthur qui ne se serait pas perdu aux Studios Real World de Peter Gabriel, à Devendra Banhart moins cabotin et poseur.

Avec un tel alibi d’écriture (elle est partie, snif…) blue berry pancakes s’électrise et Fink règle des comptes avec le passé: sitting at the table where it all began for us // Assis là à cette table où notre histoire a commencé … pas besoin d’un dessin. Fink triture le passé pour mieux exorciser le présent et se raccrocher à quelque chose. Se projeter. Boulimique de concerts et avec deux albums en deux ans fink propose 9 chansons aux sociopathes déçus de la vie que nous sommes. Certains cultiveront leurs névroses avec cet album d’autres les soigneront.

Finement ciselées, sobrement orchestrées et produites par Lamb ( climats micro éclairage pour ciel de plomb) les chansons de Fink s’attardent au diapason d’un folk sombre pour nous permettre de renaître. Un peu plus. Un peu mieux.
Erik
Note du chroniqueur : (5/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 25 Octobre 2007.

A recommander à ceux qui aiment :