tete
Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Alphawezen - comme vous voulez - Mole Listening Pearls


Tracklist (CD) :
1. Green Eyes
2. Gun Song
3. Film3 (Brigitte Bardot)
4. Days
5. Freeze
6. Out Of Sight
7. Me Optimized
8. Road Movie1
9. Déjà-Vu (Vocal Version)
10. RootsTrackers
11. heimat.de
12. El Nino
13. A Thousand Tears
14. Doux Reves
 
Alphawezen
Alphawezen
comme vous voulez
[Mole Listening Pearls]
(2007)
Distribution : import

Freeze a été choisi, par Undercover pour titrer le troisième album d'Alphazewen en France ( pochette différente, tracklist identique)

Plus d'infos :
http://www.mole.de
http://www.alphawezen.de
the sky looks promising tonight

Sur En passant ( le précédent album) vous trouviez désinvolte speed of light et hm truculent ce gai soleil hein? ' L'après-midi d'un microphone)? Avec quand même un certain penchant pour « la mère tape-dur » et l'électronique vent debout, souvent encerclées par des guitares du folklore ibérique Alphawezen opère un vaste rassemblement de ses troupes en version art brut. Car voyez-vous, Comme vous voulez s'assombrit. Toujours cette quête de la lumière mais celle du jour mourant, de ce soir qui s'en va, des couleurs qui virent au bleu. green eyes cache bien ses notes sourdes (violoncelle) et légères (guitares). Gun song et Days avec leurs intros de cordes pincées posent les jalons d'un autre univers.
On retiendra essentiellement les textes de Gun Song où les protagonistes sont livrés à eux-mêmes et à un flingue. Sûr que la grosse connerie va se faire et qu'une inéluctable envie d'en finir va s'emparer d'eux : Kill me again and when it's done you'll run into the morning sun chanté par Asu Yalcinda, lasse du chahut qui l'entoure.
On pense beaucoup au film Elephant de Gus Van Sant, aux parcours initiatiques destructeurs.
Juste à côté, on se dit que les synthés Korg fantômes des années 80 ont bien de l'avenir. Le glaçon freeze kitschissime à l'excès et à l'envi en déroule du clavier plaintif tout comme Doux rêves. Message à peine caché pour nous renvoyer dan les bras de Morphée ... ou de Kraftwerk. C'est finalement A thousand tears qui le résume peut-être le mieux. Au terme de son troisième album Alphawezen n'a pas apporté de réponse définitive à son « combat » interne à savoir les verticales electro contre les horizontales poppy. Les points de fuite ultra lumineux sont systématiquement nimbés d'une noirceur synthétique.
Erik
Note du chroniqueur : (4.5/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhommeun demi-bonhomme

Publié le : 25 Octobre 2007.

A recommander à ceux qui aiment :