Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Murcof - Cosmos - Leaf


Tracklist (CD) :
1. Cuerpo Celeste
2. Cielo
3. Cosmos
4. Cometa
5. Cosmos II
6. Oort
 
 
Murcof
Cosmos
[Leaf]
(2007)
Distribution : Pias

édition triple vinyle ultra limitée ( pressage en 45T )

Plus d'infos :
http://www.theleaflabel.com/
http://www.murcof.com/
le disque du soleil / Corpus Christi

Œuvre du poète instrumental Murcof ( Fernano Corona) sa majesté l'espace (sourd aveugle) est sombrement mis en scène dans un premier mouvement qui tient autant au générique de fin de Alien de Ridley Scott que de Solaris revu par Soderbergh ( et mis en musique par Cliff Martinez)

Corin Dingley ( Alpha) autre aficionado du stargazing a mis en couleur les conformations célestes en magnifiant les contours et les masses cosmiques, en jouant sur le velouté des tons noirs et les digressions plantureuses qui en découlent. Murcof, s'engage, lui dans une voie magistrale, sérieuse, renouant avec une ambient ( Janek Schaeffer, le label Ad nauseam) abstraite, loin de l'épopée, de la conquête.
Six mouvements, amples et solennels où le temps se dilate lentement. Si l'on croise une comète, on n'est pas surpris par l'impression de vitesse car, après tout, la comète elle-même n'a pas « conscience » de son déplacement. Les effets spéciaux, vous l'aurez compris, ne sont pas de mises dans cet univers.
Cuerpo Celest engage les voyages intersidéraux. Joué à plein volume l'aspect «drone incessant », «résonance cosmique » s'estompe au profit d'un soleil levant qui embrase le ciel et qui devient vite accablant mais sans dégager de chaleur. On passe d'une sensation, d'un état à un autre.

Morcof joue le témoin privilégié, le porte-parole des phénomènes qui nous dépassent. A plein volume ( et avec dix ans de retard) cette construction rejoint Hans Joachim Irmler.
Take8
Note du chroniqueur : (4/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 05 Juin 2008.

A recommander à ceux qui aiment :