tete
Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
9th cloud - Monkey in a yellow hat - Baleine Records / Montera Music


Tracklist :
1. Slow Rush
2. My Life's An Interlude
3. I Need It
4. Soldiers Of Your Mind Feat. Rio
5. Une âme Sensible
6. A Blend Of The Purest
7. Vinyl Maniac
8. Les Mondes Visibles
9. Indigo, Block Six
10. U Know Feat. Rio & MC Runigga
11. Feel Better Now For A While
12. Les Mondes Possibles
13. Oh Dam Dam
14. Physical Vitamin
15. Don'tro
 
 
9th cloud
Monkey in a yellow hat
[Baleine Records / Montera Music]



Plus d'infos :
http://www.monteramusic.com
http://www.monteramusic.com
9th cloud au septième ciel
Avec un titre qui fait autant penser à l’univers de Lewis Carroll l’attente d’un monde « à part » se révèle une juste prévision de ce que contient vraiment le disque.
Les fans d’Abskract Keal Agram seront bien inspirés de poser leurs deux oreilles sur ce {Soldiers of your Mind} abstract hip-hop … pas si abstrait que ça , Rio apportant une dose charnelle aux montages mélodiques sophistiqués pratiqués par 9 th Cloud et rappelle le transfatty Acid alors pratiqué chez Lamb. Attendu dans le pré carré de l’abstract et de son étiquette collante c’est quand il s’en évade le plus que 9Th Cloud réussit le mieux. Au lieu d’ajouter boucle après boucle et de superposer les samples pour comme trop souvent masquer une pauvreté de fond l’artiste déploie des ambiances claires et calculées pour un monde parfait tel l'utopique physical vitamin avec clavier aérien et beats serrés.
Les maîtres sont là et bien présents, Dj Cam pour les phats beats {my life is an interlude, slow rush, vinyl maniac} plus loin et dans un autre style {I’m not a superhero} diptyque masculin / féminin joue la même carte que {Heroes} entendu chez Roni Size sur l’album Newforms … Des formes nouvelles il en est aussi question sur Monkey in a yellow hat. Toutefois la cohérence de l’ensemble n’est pas la principale qualité du disque. De courtes pièces se succèdent. Ici interlude jazzy {oh dam dam} là virgule darkisante {Feel better and for a while} qui en aurait bien appelé une autre, en lieu et place de {mondes visibles /mondes possibles bass loop part 1 et 2} exercices éreintants qui n’auraient pas dû arriver sur cette galette.
Au final l’album se révèle captivant par la qualité des ambiances produites plus que par l’originalité de l’ensemble. Un pari pour La Baleine qui s’est trouvé ici un héraut pour ouvrir sa division « Records ».
Erik
Note du chroniqueur : (4/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 28 Décembre 2004.