tete
Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Swayzak - Loops from the Bergerie - ! K7


Tracklist :
1. Keep it coming
2. Another Way
3. Bergerie
4. My House
5. Jeune Loup
6. Snowblind
7. Then there's her
8. 8080
9. Speakeasy
10. The long night
 
Swayzak
Swayzak
Loops from the Bergerie
[! K7]



Plus d'infos :
http://www.k7.com
http://www.swayzak.com
Loupé dans la bergerie
{Keep it coming} déboule et son cortège electro kitsch en avant comme si Pete Hook de New Order était venu enseigner les rudiments de la basse, squelette d’un pan entier de la musique pour (déjà ?) quadras CSP+.
La voix de Richard Davis, très en avant dans le mixage sur {Another way} et {My house} laisse croire à un remix electro pour le dandy David Bowie.
{Bergerie} est, après tous les lieux de l’industrie et de l’artisanat pillés pour désigner une salle de concert, une sacrée trouvaille pour ce titre où la paille qui d’ordinaire jonche le sol ( bétonné ici) n’a pas vraiment sa place sur ce dance-floor.
Chez Swayzak, on picore dans les styles et les influences, de Detroit à Berlin. {Then there’s her} renvoie aux jeunes années du label F.Comm, années où , même pris de gravité l’hédonisme affleurait sous la surface.
L’electrokitsch {Speakeasy} rappelle Peaches « croisée » avec Underworld. Une fois franchie l’invisible frontière qui sépare l’album en deux moitiés Swayzak, aidé par Claire Dietrich et Mathilde {The long night} opère une lente descente, en spirales, autant de boucles dans la bergerie qui s’endort. Le son de Swayzak peine à se trouver une continuité.
Erik
Note du chroniqueur : (3/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 13 Septembre 2004.