Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Lambent - These Days - Expanding Records


Tracklist :
1. Windless harbour
2. Flight to ishigaki
3. Clockwork jellyfish
4. Switch off sit down
5. Under leaves
6. Our winter theme
7. Southcoast /seagull
8. Drive back
 
 
Lambent
These Days
[Expanding Records]



Plus d'infos :
http://www.expandingrecords.com
http://www.expandingrecords.com/
Lambent le lampiste?
Des drones, de retour d'une mission hors du système solaire, fiévreux et fatigués, s'autorisent quelques rêveries numériques {windlessharbour} dans les bouges où leurs bobines, toutes cabossées pour avoir croisé de trop près des (a)stéroïdes, grillées par des changements abrupts de température, sont tolérées parmi la faune locale. De même qu'à une époque ( circa Artificial Intelligence) un disque Warp ressemblait fort à un autre These Days ressemble beaucoup à Incunabula ou à Chiastic Slide d'Autechre {our winter theme}, à Music has the right to children des Boards of Canada {flight to ishigaki, Clockwork jellyfish }. On ne parlera pas de plagiat, chacun amène sa façon de concevoir une progression, de soutenir un thème pour mieux le briser quelques mesures plus loin, de facture quasi aléatoire mais hautement réfléchie et calculée, bref la classe pour Lambent. Le messianique label Warp a créé des adeptes, il doit aujourd'hui ( pour presque tout ce qui n’est pas perché sur la branche ‘hip hop’ Lex ) se faire du souci face à l'excellente qualité des productions du label Expanding records tout aussi spécialisé dans l’expression des scories industrielles, des sous-produits gazeux et solides de combustion et de tout ce qui fait l’univers de l’electronica quand elle s’ébat sous un ciel acrylique.
Akira Inagawa , si le patronyme n’est pas une autre façon de brouiller les pistes, n’habite pas Sheffield mais conçoit cette même soul {drive back} des machines parcourues de funk numérique aux accents râpeux et aux contours élimés dans son studio berlinois et, autant qu’il le peut, sur scène.
Les drones rêvent-ils de survoler des textures numériques? D'agapes composées de transistors bio élevés sous la (carte) mère ? Oui sans doute. Cette digression sur les rêves conçus par Philip K. Dick auteur de Blade Runner pourrait tout à fait cristalliser ce qu’on peut entendre sur These days.
Erik
Note du chroniqueur : (4.5/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhommeun demi-bonhomme

Publié le : 14 Février 2005.