Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
2econd Class Citizen - The Small Minority - Equinox Records


Tracklist (CD) :
1. And Now, Nothing
2. On My Mind
3. Outside Your Doorway
4. Stop To Wonder
5. Change (What We’re Creating)
6. Inside The Cocoon
7. Memory Page
8. Liberated Lady
9. No Destination
10. Sail Eternal
11. Metamorphosis
12. Fragments Of A Dream
13. Stay With Me
14. Beyond The Sun
 
 
2econd Class Citizen
The Small Minority
[Equinox Records]
(2012)



Plus d'infos :
http://www.e-q-x.net
http://www.myspace.com/2econdclasscitizen
First class citizen

A vrai dire on n'attendait pas grand-chose de ce disque de folk aventureux avant de le mettre dans la platine certes equinox records nous avait gratifié de l'album de Deckard tout récemment mais on restait sur l'aventure d'un label qui se cherchait... c'était en 2005.
Le Wyred folk EP ressorti et vite consommé, voilà le très honorable DJ food (on lui doit une bonne partie des solid Steel sessions chez Ninjatune avec Strictly kev) se fend d'un megamix pour 2econd citizen. L'exploit technique – un exquis tapis de bombes- issu de l’album avec des 'drums' mises en avant façon U.N.K.L.E - manque quand même l'objectif de l'album. Une lente addiction s'installera pourtant car tout le disque nous rappelle que la priorité reste l'excellence.
James Lavelle et son Psyence fiction avait fait le même effet lors de la sortie du premier album de U.N.K.L.E : une maitrise de bout en bout, des invités attendus au tournant et qui ne déçoivent pas et surtout une production sans faille. Ici les invités sont les styles, qui forcent le ravissement en 2012.
Small minority touche au cœur du triphop en version mo'wax (Change (what's creating), stay with me, Outside your Doorway ) pour ses rythmiques version archive du début( Sail eternal) en version Alpha pour quelques impromptus (metamorphosis, inside the cocoon , beyond the sun.
Liberated Lady( interlude très "jambes en l'air") reprend les canons' funk'. Fragments of a dream arbore en une minuscule pièce les couleurs de la Californie psychédélique, celle des couchers de soleil sur les précieuses collines loin du tumulte. Les percussions soutenues, expansives soulignent le côté solaire d'un trait carmin.
Le disque devient vite inclassable et se doit aujourd'hui de devenir un classique. Moins serait trop peu. Cette alliance de mots et de moyens doit rassembler un maximum de citoyens. Tous en seconde classe!
Take8
Note du chroniqueur : (5/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 11 Mai 2012.

A recommander à ceux qui aiment :