tete
Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]

franklin

franklin

Photo Fabrice Dendiével

 

Site officiel : http://www.myspace.com/franklinfranklinfranklin

franklin - Every now and then - Wool recordingsEvery now and then [Wool recordings]
Franklin, l'autre tortue
Après avoir copieusement raté la sortie de Double U ( chez Nocturne) voilà Franklin (Frank Rabeyrolles) qui revient frapper à la porte.
Les accents AIR sont évidents sur Week day qui ouvre l'album every now and then. Avec un goût pour les sixties marqué par la pop de the Notwist ( inyour bedroom) c'est à grandes enjambées que Franklin parcourt la lande moderniste en Jay-jay Johanson (crooner blanc) de la... (en savoir +)
 
franklin - Artificial Light - Wool recordingsArtificial Light [Wool recordings]
C'est un peu comme si on avait confié à Frank Rabeyrolles l'évocation d 'une ville.
Mais laquelle ? La tentaculaire Los Angeles (summer geek serenade) ou celle qu'on visite, comme ça, d'une note de blog ou d'un 'twit' ( cool to be) ?
Dépressif mais mélodique (eternal outsider) l'album Artificial light évite la monotonie grâce à une palette d'outils, depuis les claviers d'electro froide et teutonne, des bouts de muzzak, des synthés cheap et eighties,... (en savoir +)
 
franklin - Cold Dreamer - Wool recordingsCold Dreamer [Wool recordings]
I'm falling … it's free !

De belles nappes, bien tirées aux quatre coins, blanches forcément, et au bout de la (petite, une minute 52 secondes) table(Plansee) la pop selon Franklin ,ensoleillée par les reflets du couchant. C'est comme ça chez Franklin désormais. Une chute qui n'en finit pas. Peu importe d'où on "décolle", à l'aplomb des chutes d'Iguazú , devant une barre rocheuse ou depuis la Lune c'est le voyage qui compte le plus. Et Franklin sait tire... (en savoir +)